Cities against COVID-19

Histoire

Les villes de l'UNESCO se mobilisent contre la COVID-19

Plus de 500 000 médecins des hôpitaux publics de Beijing, Rép. pop. de Chine, offrent depuis janvier 2020 des consultations gratuites liées au coronavirus sur WeDoctor – plateforme privée de soins médicaux. Publicité numérique urbaine sur la distanciation sociale lors de la crise de la COVID-19 à Chicago, États-Unis. A Rome, Italie, le festival international de cinéma Alice nella città a lancé l’initiative Cinema da casa qui projette des films sur les bâtiments pour que la population puisse les regarder.

Les villes, qui abritent plus de la moitié de la population mondiale, ont été en première ligne de la pandémie de la COVID-19. Pourtant, en plus d'être les plus touchées, elles ont également été le lieu où des solutions innovantes ont été testées et mises en œuvre. Les réseaux de villes de l'UNESCO – notamment la Coalition internationale des villes inclusives et durables (ICCAR) et le Réseau des villes créatives (UCCN) – ont conçu des moyens créatifs pour aider leurs habitants, en particulier les plus vulnérables, à faire face à la crise.

Aux États-Unis, une plateforme en ligne, COVID-19: What Mayors Need to Know (Ce que les maires doivent savoir - site en anglais), a été créée par la coalition américaine des villes contre le racisme et la discrimination (l'une des sept coalitions régionales de l'ICCAR de l'UNESCO) pour fournir des ressources et des lignes directrices. À New York, tous les habitants ont eu accès à un test gratuit de dépistage du coronavirus. Des mesures spéciales ont été mises en place pour les personnes sans assurance maladie ou exposées à la discrimination. Le maire, Bill de Blasio, a activé le fonds d'aide d'urgence COVID-19 pour soutenir les New-Yorkais, notamment les professionnels de santé et le personnel essentiel, les petites entreprises, les travailleurs horaires déplacés et les jeunes.

Le maire de Boston, Marty Walsh, a dirigé les interventions des agences de la ville en matière de logement, de santé publique, de services à la personne et de sécurité publique, y compris les abris d'urgence, les centres de jour et les centres de repas communautaires pour les sans-abri. Chicago a offert un centre de réponse au coronavirus, ressource en ligne unique pour ses habitants, y compris les communautés d'immigrants. À San Francisco, le maire, London Breed, a imposé un moratoire sur les expulsions des logements. À Los Angeles, le maire, Eric Garcetti, a fait transformer les centres de loisirs des parcs en abris temporaires pour les sans-abri, en installant 360 stations de lavage des mains et 120 salles de bain mobiles.

Rabat et Essaouira au Maroc, Sidon et Byblos au Liban et Alexandrie en Égypte – membres de la Coalition des villes arabes contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l'intolérance, coalition régionale qui fait également partie de l'ICCAR de l'UNESCO – ont concentré leurs efforts sur la protection des citoyens les plus exposés.

Des services spéciaux ont été fournis grâce à des fonds publics et privés : livraison de nourriture aux chômeurs, visites médicales à domicile pour les personnes âgées, accès gratuit à Internet et lignes d'assistance téléphonique gérées par des professionnels de santé mentale.

Les villes de l'UNESCO se mobilisent contre la COVID-19

Pendant le confinement, les musiciens jouaient depuis leurs balcons à Llíria, en Espagne. Bogotá, en Colombie, a partagé les ressources de ses bibliothèques par le biais de son réseau BiblioRed. Les bibliothèques publiques coréennes ont fermé leurs portes à cause de la COVID-19. Pourtant, leur nouveau service de prêt de livres créé par la ville créative de Wonju.

 

Cities against COVID-19

Des réponses ont été élaborées à l'aide de la Trousse à outils pour l'inclusion urbaine dans les villes arabes, publiée en 2019 par l'UNESCO et le Centre européen de formation et de recherche pour les droits de l'homme et la démocratie. Ce document confirme que la trousse à outils est un guide de référence, conçu « par les villes arabes, pour les villes arabes » et qui présente des modèles politiques et des conseils pratiques dont les villes peuvent bénéficier en temps de crise.

Toolkit for urban inclusion in Arab cities
UNESCO
UNESCO Office Cairo
ETC Graz
2020
UNESCO
0000374630

En réponse à la pandémie, un grand nombre des 246 membres de l'UCCN se sont tournés vers la culture et la créativité pour améliorer le bien-être des populations.

Beijing, République populaire de Chine, ville créative de design, a utilisé son potentiel créatif et technologique et a lancé une Plate-forme de consultation médicale en ligne pour la COVID-19, offrant ainsi à ses habitants un accès virtuel et sûr aux services médicaux et réduisant le risque d'infection croisée.

À Rome, Italie, ville créative du cinéma, le projet Cinema da casa (Cinéma depuis la maison) a rallié les citoyens confinés autour du cinéma, animant la ville avec des projections nocturnes de films sur les façades des bâtiments pendant le confinement.

En Espagne, Llíria, ville créative de la musique, a lancé la campagne de médias sociaux #WindowsOfMusicAndHope (fenêtre de musique et d’espoir). Des musiciens ont donné des concerts sur leurs balcons pour réconforter leurs concitoyens, donnant ainsi l'exemple à d'autres villes créatives dans le monde.

Les villes créatives de Wonju, République de Corée, et de Bogota, Colombie, ont mis les ressources de leurs bibliothèques à disposition du public malgré la distanciation sociale, la première grâce à un plan de collecte de livres et la seconde grâce à sa médiathèque virtuelle BiblioRed.

L'UNESCO a compilé une grande quantité des réponses novatrices et axées sur la culture apportées par les villes créatives dans une publication, Réponses des villes créatives de l’UNESCO à la COVID-19, disponible en anglais, français, espagnol et chinois. L'UCCN a également organisé, en collaboration avec Beijing, le 3e Sommet des villes créatives de Beijing, qui a rassemblé un ensemble très divers de participants afin de discuter et de partager les bonnes pratiques sur la manière dont la culture et la créativité, fusionnées avec la technologie et l'innovation, ont permis aux villes d'être plus résistantes, durables et à l'épreuve du temps face à la COVID-19.

UNESCO Creative Cities' response to COVID-19
UNESCO
2020
UNESCO
0000374264

En juin 2020, la Plateforme des villes de l'UNESCO1, qui regroupe huit réseaux et programmes de l'UNESCO, a organisé une réunion en ligne intitulée Solutions urbaines : S’inspirer de l’action des villes face à la COVID-19, qui a rassemblé différents acteurs urbains afin de discuter et de soutenir les décideurs locaux et les acteurs urbains dans la gestion de l'impact pluridimensionnel de la pandémie de COVID-19.

Précisément parce que les villes concentrent les personnes, les ressources et les activités, elles seront sans aucun doute l'un des moteurs de notre redressement.
Xing Qu, Directeur général adjoint de l'UNESCO