Beekeeping in Zambia

Histoire

Créer le buzz en Zambie : l'apiculture au service du développement durable

En vous promenant sur un sentier dans la forêt qui entoure le Collège forestier de Zambie, vous pourriez soudainement vous retrouver plongé dans le bruit des abeilles. Heureusement, vous n'avez rien à craindre, car votre attention se portera sur des étudiants et des enseignants du Collège forestier de Zambie et de l’Ecole mixte de Mwekera, sur des apiculteurs et sur des membres de la communauté locale qui sont en train de mettre en place un rucher, également connu sous le nom de collection de ruches. Ils apprennent comment l'apiculture peut améliorer la protection environnementale de la forêt. 

La forêt nationale de Mwekera a été stratégiquement conçue pour servir de tampon à la rivière Kafue, qui subit aujourd'hui une pression extrême due à des activités humaines néfastes : construction d'établissements illégaux, exploitation du bois pour en faire du charbon, politiques environnementales insuffisantes, manque d'éducation de qualité et pratiques agricoles non durables. 

De manière générale, les forêts d'Afrique australe sont menacées par une exploitation forestière non durable, la perte de la couverture forestière et le manque de compétences et de connaissances pour préserver leurs ressources et leur biodiversité. La participation des étudiants, des enseignants, des agents forestiers et des communautés locales en général est essentielle pour protéger leur environnement. Les forêts ne sont pas seulement les poumons de notre planète, elles abritent également une riche biodiversité qui permet la survie des communautés locales. 

C'est pour cette raison que Ruth Mulenga, Edgar Bowa et Musunke Chisenga, du Collège forestier de Zambie, ont décidé d'intervenir et de mener à bien un projet de changement axé sur l'apiculture dans le cadre du Programme des enseignants pour la durabilité de l'UNESCO, une initiative de renforcement des capacités des formateurs d'enseignants sur l'éducation au développement durable en Afrique australe. Le Forum éducatif sur l'apiculture de Mwekera, en Zambie, vise à sensibiliser au développement durable, à réduire la pauvreté, à améliorer la sécurité alimentaire de la population et à créer des relations solides entre les acteurs de l’initiative. 

Depuis le lancement du Forum éducatif sur l'apiculture de Mwekera, la communauté locale continue de discuter des avantages d'investir dans l'apiculture, tant pour le revenu des ménages que pour la protection de l'environnement.

Les fermiers apprécient maintenant d'avoir des ruches. Cette idée a permis d'assurer la sécurité financière de nombreuses personnes dans cette région.
Eunice Masaka, bénéficiaire de la communauté

Le Forum éducatif sur l’apiculture de Mwekera est motivé par l'idée que l'apprentissage de pratiques durables et de compétences professionnelles peut dissuader la communauté de dévaster les ressources forestières nécessaires pour vivre durablement. L'éducation au développement durable (EDD) est donc au cœur de ce projet de terrain. L'EDD vise à fournir aux apprenants de tous les âges les connaissances, les compétences, les valeurs, les attitudes et le pouvoir nécessaires pour relever les défis mondiaux interconnectés tels que le changement climatique, la perte de biodiversité, l'utilisation non durable des ressources et les inégalités.  

L'apiculture aide les habitants de la région de Mwekera, dont la majorité sont des petits exploitants agricoles, à améliorer leur sécurité financière. Ils ont également adopté des moyens de subsistance plus durables, grâce aux connaissances et aux compétences qu'ils ont acquises en matière d'apiculture. De la réflexion sur la feuille de route du projet à l'installation des ruchers, les bénéficiaires ont été incités à penser différemment à leur environnement et à la durabilité.

Ce qui nous a été bénéfique en tant qu'étudiants et en tant qu'individus, c'est que cela a eu un impact sur nos compétences, car la plupart du temps, en classe, nous n'apprenons que la théorie. Comme nous avons acquis des connaissances, cela va nous aider à faire de la Zambie un meilleur endroit.
Mutinta Muleya, étudiante au Collège forestier de Zambie

La zone d'un hectare est désormais totalement protégée des perturbations humaines, ce qui permet de renforcer la conservation de la biodiversité et de restaurer le ruisseau Kamatebela voisin. En outre, la création d'un rucher moderne avec une classe présente sur place favorise l'enseignement et l'apprentissage de la géographie et du développement durable. Grâce à une approche centrée sur l'EDD, les élèves des écoles voisines, le personnel du collège et les membres de la communauté ont créé une communauté de pratique qui contribue à préserver leur ancien voisin, la forêt nationale de Mwekera.