Article

Atelier de mise en œuvre de la convention du patrimoine mondial culturel et naturel

Révision de la liste indicative de la Guinée.

L’UNESCO à travers le secteur Culture, appui la Guinée pour la Révision de sa liste indicative du patrimoine mondial culturel et naturel. Un Atelier physique et virtuel de renforcement des capacités des acteurs culturels autour de la mise en œuvre de la Convention 1970 sur les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert illicite des biens culturels.

L’atelier se tient du 16 au 18 juin, dans un complexe hôtelier de la place.

A l’occasion de la cérémonie d’ouverture, le Directeur Régional par intérim de l’UNESCO d’Abuja, Dimitri SANGA, a mis l’accents sur les risques qu’encourent le patrimoine culturel africain, si rien est fait.

« Confronté au braconnage, au changement climatique, l’instabilité, de nombreux biens et sites de l’Afrique risquent de perdre leur valeur universelle. Il est donc urgent, que ce patrimoine irremplaçable, soit protégé et préservé, pour le bonheur des générations présentes et futures », déclare le Directeur Régional par intérim de l’UNESCO d’Abuja.