Press release

Bamako, capitale des humanités africaines : Valoriser les savoirs endogènes africains pour imaginer un autre futur

Bamako, le 27 septembre 2021 - Du 28 au 30 septembre 2021, se tient la 1ère édition du Forum des Humanités Africaines (FHA) organisée par le gouvernement du Mali sous l’égide du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, en partenariat avec l’UNESCO à travers son bureau régional multisectoriel pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel). L’objectif général du FHA est de refonder les humanités en Afrique, dans la Diaspora et partout dans le monde, dans la perspective de développer et de promouvoir les humanités africaines. Près de soixante-dix (70) participants composés d’éminents chercheurs et universitaires venant des cinq régions d’Afrique, de sa diaspora en Europe et dans les Amériques, ainsi que des partenaires comme l’UNESCO, le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA), l’Académie Africaine des Langues (ACALAN), le Conseil International de la Philosophie et des Sciences Humaines (CISPH), l’Observatoire des politiques culturelles en Afrique (OCPA) et Trust Africa prendront part, en mode virtuel ou présentiel, à ce FHA fondateur.

 

L’organisation de cette première édition au Mali témoigne de la constante dédicace des Autorités maliennes à la promotion des humanités africaines.

En effet, l’institutionnalisation d’un Forum des Humanités Africaines tous les deux ans et la création d’un Conseil Panafricain des Humanités ont été les principales recommandations de la Conférence Africaine des Humanités (CAH) tenue à Bamako en 2017, en prélude à la Conférence Mondiale des Humanités (CMH), co-organisée par l’UNESCO et le CIPSH à Liège (Belgique) la même année.

Depuis son endossement par la Conférence Générale de l’UNESCO de 2017, la tenue du FHA est toujours restée au cœur des ambitions de la Directrice Générale de l’Institution.

 

Selon Madame Gabriela Ramos, Sous-Directrice générale pour les Sciences Humaines et Sociales de l’UNESCO, «la réalisation du FHA a la noble vocation de développer et de promouvoir les humanités africaines, tout en tenant compte de la transversalité des questions de genre - une des deux priorités globales de l’UNESCO - et de la jeunesse, principal vecteur de nos interventions ».

Initialement prévue en 2020 et reportée du fait de la crise sanitaire liée à la COVID-19, cette première édition du FHA, appelée aussi FHA Fondateur, et dont le thème général est « Langues et cultures africaines – socles des humanités africaines », s’organise autour de plusieurs problématiques identifiées par le Comité scientifique mis en place dont, en particulier, les questions de langues, cultures, histoire et savoirs endogènes, ainsi que celles de la jeunesse et des femmes.

Durant trois jours, ces éminents universitaires et chercheurs vont se pencher sur ces questions afin de contribuer à la construction de «l’Afrique que nous voulons» ; une Afrique véritablement intégrée, dont les humanités seront le socle de la prospérité et de l’unité, et l’humanitude, le moteur des interactions avec le monde globalisé.

L’objectif recherché pour cette première édition est de susciter des convergences fécondantes autour des langues et des cultures africaines par la constitution de plates-formes multi-acteurs de référence, en prenant en compte les enjeux et défis liés au développement de l’Intelligence artificielle.

Les travaux pourront être suivis en direct sur les différentes plateformes suivantes :

 

Contacts:

Drissa Kantao       : kantaodrissa@yahoo.fr
Théodore Somda : tz.somda@unesco.org
Mariko Djenebou : d.mariko@unesco.org
Abdarahmane Wone : wone@trustafrica.org