News

1er Comité de pilotage de l’Accord de coopération UNESCO-Guinée équatoriale (2018 – 2022)

L’UNESCO et la Guinée équatoriale ont signé en juin 2018 un Accord de coopération, visant des domaines prioritaires inhérents au développement du pays. Dans le cadre de la mise en œuvre de cet Accord et du renforcement de ce partenariat, le premier comité de pilotage s’est tenu du 26 au 27 mars à Paris.

Le gouvernement de Guinée équatoriale a marqué sa présence par une forte délégation composée du Ministre des Affaires étrangères, SE..M. Simeon Oyono Esono Angue, le Ministre de l'Education, M. Jesus Engonga Ndong, l'Ambassadeur de Guinée équatoriale en France, S.E.M. Miguel Oyono Ndong Mifumu, ainsi que le Délégué Permanent de la Guinée équatoriale auprès de l'UNESCO, S.E.M. Santiago Ngua Nfumu Eyang, tous présents à l’ouverture et aux travaux d’évaluation de l’état d’avancement de la mise en œuvre de l’accord. 

L'un des principaux thèmes abordés était le projet de mise en service et de développement de l'Université Afro-Américaine d'Afrique Centrale (AAUCA) de Djibloho. Une université bâtie aux standards et normes internationaux qui a pour vocation de devenir une référence universitaire ainsi qu'un pôle d'excellence en Afrique. Elle envisage accueillir 200 étudiants en classes préparatoires scientifiques et littéraires à la rentrée de septembre 2019 et vise 4000 étudiants à l’horizon 2023. Elle abritera huit facultés au sein d'un campus ultra-moderne dans les domaines suivants: Ingénierie, Agro-industrie et Vétérinaire, Education, Sciences naturelles, Sciences économiques et commerciales, Science maritime et de l'Environnement, Architecture, Médecine et Biologie. D'autres projets ont également été abordés au cours des travaux notamment : Le projet d'amélioration de l'équité et de la qualité de l'Education ; celui du projet d'appui à la modernisation et au renforcement du SIGE (système d'information pour la gestion de l'Education) ainsi que de la carte scolaire en Guinée Equatoriale; l'état des lieux des industries culturelles et créatives en Guinée Equatoriale ; l'inventaire des sites et éléments du patrimoine équato-guinéen et la mise en place d'une assistance technique concernant les Archives Nationales. 

Le comité de pilotage a recommandé une accélération de la mise en œuvre des projets contenus dans le phase 1 de l’accord de coopération.